© 2016  par D.SIGN Bruxelles. Créé avec Wix.com 

  • Facebook Clean

Atelier teinture, Octobre 2017

12/15/2017

La seule façon d’apprendre la teinture au Bénin c’est de travailler chez un autre teinturier en apprentissage ou de suivre des formations qui ne sont souvent que très approximatives.Il est impossible de commander deux fois le même ton ou une même couleur. Les déchets sont donc conséquents. Perte d’argent, de matière première, de teinture et pollution excessive. Il me semblait donc primordial d’aider ces teinturiers locaux qui sont effectivement en demande. Je souhaitais leur offrir cette formation. J’ai à ce propos rencontré Désiré Ouedraogo, il vit et travaille à Ouagadougou. Il est ingénieur textile et il a décidé depuis quelques années de mettre son expérience professionnelle au service des artisans. C’est ainsi qu’il dispense des cours aux artisans dans son pays ainsi qu’aux pays de la sous-région. Tout est une question de réaction chimique et tout est savamment expliqué et mesuré. Il accorde une grande importance à l’impact de son métier sur l’environnement ce qui me semble être primordial et tellement important.

 

Suivant sa provenance le coton présente des différences importantes de propriétés physiques, qu’il est utile de connaître parce qu’elles déterminent les conditions d’emploi de la fibre et qu’elles nécessitent parfois une adaptation des traitements de blanchiment, de teinture ou d’apprêt.

 

 

Please reload